Les 7 erreurs de Wikipedia sur l’ostéoporose

Reminéraliser nos os à tout âge de manière naturelle !!!Le livre de référence "Ostéoporose & Ostéopénie : Quand s'inquiéter et comment réagir"
Plus d'informations !

Les 7 erreurs de Wikipédia sur l’ostéoporose

Résumé

Wikipedia propose un article sur l’ostéoporose. Nous avons eu l’idée d’analyser ses points forts et ses approximations à la lumière des connaissances scientifiques. Certaines connaissances de base sont très clairement exposées. Certains points importants sont mal mis en valeur. Des polémiques militantes – sans intérêt scientifique ou médical – sont mentionnées. Tout cela risque de déconcerter le lecteur qui débute sur la question, voire de l’induire en erreur. Voici ce que l’on peut en retenir.

Les fables de Wikipedia sur l'ostéoporose

Une encyclopédie gratuite

Wikipedia est une importante source d’information sur beaucoup de sujets qui nous intéressent.

On y trouve une mine d’informations gratuites mises à disposition par des passionnés qui souhaitent partager leur savoir.

Et ces passionnés peuvent être aussi bien des professionnels du domaine que des amateurs.

Cela peut aussi être des militants, particulièrement dans des domaines controversés.

Bref, wikipedia peut être une source intéressante d’informations. Mais il est important d’être prudent quand on le consulte et de vérifier les informations qui y figurent.

Ce n’est pas toujours facile.

Wikipedia et l’ostéoporose

Pour ce qui concerne l’article sur l’ostéoporose dans wikipedia, nous allons voir que le meilleur côtoie le pire :

  • A côté d’informations rigoureusement et scientifiquement vérifiées et documentées, on trouve également des hypothèses et des affirmations fantaisistes.
  • Il existe des éléments contradictoires à quelques lignes les unes des autres.

Nous pourrons conclure qu’il convient de rester prudent sur la présentation de l’ostéoporose dans wikipedia.

Les points positifs de Wikipedia sur l’ostéoporose

La présentation initiale de ce qu’est l’ostéoporose est très claire, avec quelques approximations mineures.

La liste des facteurs de risque est tout à fait impressionnante et très complète.

L’importance du calcium, de la vitamine D et des protéines sont bien mis en évidence.

En particulier, l’article met très clairement en évidence que l’augmentation de la consommation de protéines favorise l’augmentation de l’absorption intestinale du calcium. C’est un point important qui est trop souvent mal interprété.

L’article signale le rôle important de l’exercice physique, sans mentionner systématiquement les exercices à privilégier (en charge, avec impacts).

L’article mentionne la difficulté à repérer des signes d’affaiblissement osseux autrement qu’avec des examens d’ostéodensitométrie.

La description du remodelage osseux (construction et destruction permanente de l’os), dans le paragraphe Etiologie, est très claire.

Le paragraphe sur les traitements médicamenteux est relativement succinct. Alors que tout internet vibre des polémiques sur les risques de ces médicaments, le paragraphe ne mentionne que ceux liés aux traitements hormonaux. C’est une bonne chose puisque ce sont les seuls qui aient fait l’objet d’études lourdes dans le passé.

L’article rappelle le lourd tribut que les femmes payent à l’ostéoporose en terme de fractures et de décès.

L’ostéoporose masculine est mentionnée. Et notamment, les risques très lourds qu’elle représente du fait de l’âge avancé et de la fragilité générale des hommes atteints.

Enfin, un des grands atouts de wikipedia est la liste des articles donnés en référence pour chaque sujet abordé. Ces articles sont souvent issus de journaux scientifiques, dont certains sont de très grande qualité. Dans les meilleures revues scientifiques, les articles font l’objet d’une analyse approfondie de spécialistes du domaine avant acception et publication.

Les points qui posent problèmes

Introduction

L’introduction ne mentionne pas les risques de fractures du poignet chez les personnes atteintes d’ostéoporose. C’est pourtant un risque très fréquent et souvent très caractéristique d’une fragilité osseuse ostéoporotique. En outre, l’introduction néglige de mentionner l’importance du comportement (exercice physique adapté, particulièrement) dans l’acquisition et le maintien du capital osseux.

Alimentation

L’article semble sous-entendre que des régimes végétaliens entraînent un moindre risque de fractures. Pourtant, de nombreuses études ont montré l’inverse dans différents pays européens, ainsi qu’en Iran et qu’en Inde. Quelques lignes plus loin, l’article signale l’importance des protéines, y compris animales.

En fait, il y a confusion entre d’une part la viande rouge et les charcuteries, et d’autre part, la viande blanche et le poisson. La viande rouge et les charcuteries entraînent de nombreux problèmes biologiques pour le corps. La viande blanche et le poisson apportent des quantités importantes de protéines de bonne qualité sans inconvénients particuliers.

On retrouve également la vieille théorie inexacte de l’acidification du corps liée à la consommation de certains types d’aliments. Nous savons que cette thèse, qui date des années 1960, est erronée. En effet, la régulation très fine de l’acidité du corps se fait par les poumons et par les reins. L’alimentation ne joue un rôle que chez les personnes ayant des insuffisances rénales très importantes… Cela ne concerne pas l’immense majorité des personnes atteintes de fragilité osseuse.

Le rôle du surpoids dans la fragilité osseuse est sous-évalué car l’excès de graisse favorise l’inflammation chronique. Or on sait que l’inflammation chronique affaiblit tous les organes, dont le squelette et est à l’origine de nombreuses maladies de dégénérescence…

Symptômes de l’ostéoporose dans Wikipedia

L’article met en avant l’avis d’un professeur britannique qui estime que l’ostéodensitométrie ne permet pas de repérer les personnes à risque de fracture. Et dans le paragraphe suivant, il indique que la mesure de la masse osseuse (ostéodensitométrie, donc) est incontournable ! Allez comprendre !

Traitements

Les « règles hygiéno-diététiques » dans le paragraphe « Traitement » sont insuffisantes. Elles mentionnent bien l’importance de l’exercice physique en charge ou avec chocs, de la vitamine D, du calcium, des fruits et légumes… Mais ensuite, on retrouve quelques phrases qui se contredisent sur les protéines… Comme si un débat passionné se faisait entre les végétaliens et les tenants d’une nutrition basée sur les preuves… En outre, l’importance du magnésium, des comportements anti-inflammatoires et des exercices favorisant l’équilibre manquent.

Au passage, quelqu’un a mentionné des doutes sur l’intérêt des produits laitiers, sans tenir compte des apports récents sur la question. On connaît depuis quelques années tout l’intérêt des laitages fermentés, et particulièrement des yaourts.

Enfin, il manque la mention de certains traitements réparateurs spécifiques comme la vertébroplastie ou la cimentoplastie.

Controverse

Un paragraphe nommé controverse clôt l’article en citant un médecin médiatique :

Toutes les références données par wikipedia ne relèvent pas d’articles de très grande qualité. On trouve en particulier des articles écrits par des scientifiques ayant des conflits d’intérêts significatifs… Ce qui ne veut pas dire que ce qu’ils écrivent est forcément faux.

Conclusion sur l’ostéoporose dans Wikipedia

L’article sur l’ostéoporose figurant dans wikipedia a le mérite d’exister et de présenter des notions importantes de manière relativement claire.

Aussi, pour quelqu’un qui s’intéresse à la question, il permet de se faire une première idée des principales idées à connaître.

Il permet alors, grâce aux nombreux liens vers d’autres articles, d’aller creuser les questions qui intéressent le lecteur.

Par contre, cet article souffre d’un certain nombre de faiblesses, et en particulier :

  • les différents auteurs, qui l’ont écrit en plusieurs fois, n’ont pas harmonisé leurs paragraphes les uns avec les autres,
  • certains auteurs font preuve de militantisme, notamment pour des causes animales, au détriment de la santé humaine,
  • l’article mélange des informations parfaitement solidifiées, des informations de référence, avec des polémiques stériles, mal étayées,
  • il est beaucoup trop court sur la façon de prévenir l’ostéoporose et l’ostéopénie pour éviter qu’elles ne s’installent…

Wikipedia offre donc un article relativement intéressant pour commencer à se documenter sur l’ostéoporose.

Il est nécessaire d’aller consulter d’autres sources rédigées par de vrais experts médicaux, plutôt que par des militants, pour faire le tour de la question.

Sources

Ostéoporose – Wikipedia – consulté le 12 juin 2019

Connie M Weaver, Should dairy be recommended as part of a healthy vegetarian diet? Point, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 89, Issue 5, May 2009, Pages 1634S–1637S

P Appleby et alii, Comparative fracture risk in vegetarians and nonvegetarians in EPIC-Oxford, European Journal of Clinical Nutrition (2007) 61, 1400–1406

Afsaneh Keramat, Bhushan Patwardhan, Bagher Larijani, Arvind Chopra, Ambrish Mithal, Devlina Chakravarty, Hossein Adibi, Ahmad Khosravi, The assessment of osteoporosis risk factors in Iranian women compared with Indian women, BMC Musculoskeletal Disorders, 2008, 9:28

Oui, je veux recevoir mon livret  :
"Comment reminéraliser mes os en 8 étapes".

Et je serai tenu(e) au courant des nouveaux articles.

Mon adresse restera confidentielle (cf. politique de confidentialité).

Non, je préfère subir...

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Je souhaite recevoir mon livret :

"Les 8 clefs pour reminéraliser mes os".

Et je serai tenu(e) au courant des nouveaux articles.

Mon adresse restera confidentielle (cf. politique de confidentialité).

Non, je préfère subir...