La danse : une vraie prévention pour la santé de vos os

4

La danse : une vraie prévention pour la santé de vos os

Ostéoporose : la prévention-plaisirRésumé

L’exercice physique est un traitement particulièrement efficace de prévention et de soin de l’ostéoporose. Pour beaucoup, la danse est une des formes les plus amusantes et les plus bénéfiques. Les danses sont des activités complètes : elles impliquent l’esprit, la sociabilité et le corps, le squelette tout particulièrement. Quelle danse allez-vous choisir ?

Les bienfaits de l’exercice physique

Nous savons tous que l’exercice physique est excellent pour la santé. La santé des os en particulier, et la santé générale… en général.

En effet, l’exercice physique a un impact fort positif :

  • sur le système immunitaire,
  • sur le système cardiovasculaire,
  • sur la santé mentale,
  • sur l’humeur…

Il améliore notre équilibre, nos forces (physiques et mentales), notre souplesse…

De ce fait, il nous protège de nombreuses maladies aiguës ou chroniques. Mais il nous protège également des petits accidents de la vie courante. Comme, par exemple, les chutes domestiques et leurs conséquences douloureuses…

Dans ce domaine de l’exercice physique, quantité rime le plus souvent avec qualité tant que le corps a suffisamment de temps pour se reposer et récupérer.

Il faut en effet raison garder : il est inutile (et même néfaste) de vouloir s’entraîner comme des champions olympiques ou des danseurs de ballet…

Il est alors important de trouver une activité plaisante afin que l’effort soit léger pour l’esprit et l’impact puissant pour le corps.

De l’oppression physique à la liberté par le corps !

La danse, sous de multiples formes, présente de nombreux atouts…

Ce sont ces différents atouts que l’Université Royale de Belfast étudie depuis plus d’une dizaine d’années.

Le Professeur Skinner rappelle les bienfaits de la danse. En particulier, il met l’accent sur les bénéfices sociaux, mentaux et physiques qu’elle apporte, même aux personnes les plus âgées.

Intarissable sur la question, il indique que ses recherches ont également montré : la danse permet un meilleur engagement des danseuses et danseurs dans leur vie, permettant une bonne intégration de leur passé, de leur présent et de leur avenir.

Bref, une jolie fontaine de jouvence !

En outre, le Professeur Skinner indique que la danse permet d’alléger le sentiment d’isolement et de soulager les douleurs associées au grand âge.

Ainsi, les personnes qui dansent ont un changement de perception de leur corps : d’une source d’oppression initialement ressentie, il peut devenir une source de libération, une source de liberté…

Des bénéfices sociaux multiples…

Les personnes engagées dans la danse attendent avec plaisir et impatience les prochaines sessions auxquelles elles pourront participer tant elles les apprécient en tant que telles et en tant que temps de socialisation.

Un intérêt supplémentaire est que la danse rassemble des personnes d’horizons très différents qui, sans cela, ne se seraient jamais rencontrées. Elle permet en outre d’apaiser des tensions collectives en favorisant la tolérance, la compréhension et le sentiment d’appartenance.

Nul ne sera étonné d’apprendre que le professeur Skinner est fortement engagé dans le mouvement « Generation Dance ». Celui-ci vise à promouvoir la danse pour les personnes âgées auprès des pouvoirs publics irlandais.

« Generation Dance » a fait la connaissance d’une troupe de danseuses étrangères fort âgées (les plus jeunes ont plus de 75 ans et les plus âgées ont dépassé 100 ans). Elles ont été invité par « Generation Dance » en grande pompe à Belfast dans le but de promouvoir la danse auprès de la population.

Ce fut un grand succès !

Prévenir l’ostéoporose…

Nous avons déjà vu que l’exercice physique, certaines formes, contribuent particulièrement à la prévention de l’ostéoporose et de l’ostéopénie.

Nous avons que ce sont les activités avec chocs qui ont le plus d’impact positif sur le squelette : elles soumettent les os à des micro-traumatismes qui entraînent une consolidation ultérieure.

La danse qui implique des mouvements horizontaux rapides, entraîne souvent des mouvements verticaux intenses.

Nul besoin d’aller chercher des activités aussi intenses que le hip-hop ou le rock acrobatique !

Les activités qui se rattachent à la danse sont tellement nombreuses et tellement variées que si certaines sont particulièrement calmes (pensez au slow, par exemple), il est en de nombreuses autres qui ont un impact significatif sur la robustesse de nos os…

La valse, le tango, le fox-trot et autres danses de salon auront un effet significatif sur votre forme et votre santé…

Mais pensez également à d’autres danses comme le rock, le swing, la salsa, la bachata…

Et si vous dansez seuls, vous pouvez pratiquer le madison ou le charleston et autres danses de groupe mises en lumière par le cinéma, il y a quelques années et toujours allégrement pratiquées sur les pistes de danse…

Pensez également aux danses traditionnelles, qu’elles soient bretonnes, berrichonnes, auvergnates, country ou exotiques !

Et s’il vous dit de vous produire en groupe, trouvez une troupe amateur et préparez un spectacle de fin d’année !

Conclusion

Il est à noter que l’Association des Retraités Américains (AARP) a rappelé à ses adhérents dès 2005 que la danse de salon permet de :

Jolie conclusion, n’est-ce-pas ?

Et qui dépasse largement les retraités !

Quelles danses allez-vous choisir ?

Sources :

Queen’s University, Belfast. « Dance Your Way To Successful Aging. » ScienceDaily. 10 avril 2009.

Queen’s University, Belfast. Older people dance the years away at Queen’s, 19 avril 2011

Dr Jonathan Skinner, Senior Citizen Social Inclusion through Dance, Motility 21: Senior Citizen Social Inclusion through Social Dance, Changing Ageing Partnership (CAP) 2007-2009,

Let’s Dance to Health – Getting Motivated, 14 février 2005, AARP Newsletter

Borer KT, Physical activity in the prevention and amelioration of osteoporosis in women : interaction of mechanical, hormonal and dietary factors, Sports Med. 2005 ; 35(9) ; pages 779-830.

4 responses

  1. froeliger dit :

    La danse permet de faire des rencontres dans la bonne humeur. On se sent revivre, quel bonheur, il faut juste trouver le bon partenaire de danse.

    • Homnes dit :

      Effectivement, c’est un vrai bonheur !
      Et on peut aussi pratiquer des danses en groupe, des danses seul, des danses en chorégraphie, des danses en improvisation… avec et sans partenaire(s) !
      Dansez bien.

  2. Marie-Dominique dit :

    En région lyonnaise, les danseurs ont beaucoup de chance : il y a un nombre incroyable d’écoles de danse où l’on peut tout apprendre ! Le rock, les danses de salon mais aussi le tango argentin (avec des associations spécialisées dans cette danse) et le West Coast Swing, qui attire beaucoup les jeunes… et les moins jeunes – ceux qui faisaient du rock à 18 ans, puis les danses de salon, puis la salsa et la bachata quand elles ont commencé à arriver en France : résultat, l’an dernier en 4ème année de West Coast, nous étions 57 en cours, dont une bonne moitié de plus de 50 ans !
    Et nous avons la chance d’avoir beaucoup de soirées de pratique, y compris en semaine à des horaires tout-à-fait corrects si on travaille le lendemain ! Bref, en région lyonnaise, il y a un pourcentage élevé de la population qui danse au moins 2 fois par semaine quand ce n’est pas plus ! En ce qui me concerne, je pratique 21 danses en couple différentes, j’ai 3h de cours par semaine ainsi que 2 soirées intensives et des stages de temps en temps. Plus le temps de regarder la TV ! A 57 ans, quand j’enchaine rocks ou salsas endiablés, j’ai l’impression d’avoir toujours 20 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *