Ostéoporose : que pouvez-vous demander à votre kinésithérapeute ?

Reminéraliser nos os à tout âge de manière naturelle !!!Le livre de référence "Ostéoporose & Ostéopénie : Quand s'inquiéter et comment réagir"

Ostéoporose : que pouvez-vous demander à votre kinésithérapeute ?

Notre kinésithérapeute : mieux adapter notre activité contre l’ostéoporose

Nous le savons toutes et tous !

La stimulation osseuse est un élément majeur de la bonne santé de notre squelette.

Encore faut-il la pratiquer correctement…

Alors, on peut chercher sur internet… C’est souvent la première chose que nous faisons.

On peut regarder des vidéos… ou lire des livres sur la question.

Et on aura des idées générales, de grands principes qui s’appliquent à tout le monde, en théorie.

Mais on n’aura que des idées générales, qui souvent ne s’appliquent à personne, en fait.

Car chacun d’entre nous avons nos propres caractéristiques, nos propres références, nos propres points forts, nos propres douleurs…

C’est pour cela que nous avons besoin d’adapter les conseils généraux à notre situation particulière.

Et en matière d’exercice physique, il y a un spécialiste qui peut le mieux nous accompagner contre l’ostéoporose.

C’est le kinésithérapeute, notre kiné préféré.

D’ailleurs, 27% des personnes ayant subi une fracture liée à l’ostéoporose vont chez un kinésithérapeute. Ainsi que 13% de celles qui sont diagnostiquées sans fracture.

C’est bien peu, compte tenu des améliorations de notre santé osseuse que nous pouvons attendre d’un bon kinésithérapeute.

Le kinésithérapeute contre l' ostéoporose

Le kinésithérapeute

Pour rappel, le kinésithérapeute est un professionnel de santé dont l’activité, en France, est définie dans le Code de la Santé Publique.

Ainsi, l’article R4321-1 indique que :

« La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Ils sont adaptés à l’évolution des sciences et des techniques ».

Pour simplifier, le kinésithérapeute est chargé de nous aider à entretenir, rétablir ou suppléer les capacités de nos organes. Il peut le faire soit à l’aide d’instruments, soit par l’usage de ses mains (massages, assouplissements, notamment).

Au passage, il est important de noter que le kinésithérapeute est aussi un masseur. Ceci sera sous-entendu dans la suite de cet article.

Bref, le champ d’action d’un kinésithérapeute est très large, souvent beaucoup plus large que ce que nous pouvons imaginer… Y compris en matière d’ostéoporose…

Les rôles du kinésithérapeute en matière d’ostéoporose

Ainsi, donc, le kinésithérapeute peut intervenir à tous les stades de l’évolution de l’ostéoporose :

  • après une fracture,
  • avant une fracture,
  • en cas d’ostéopénie
  • et même dans le cadre de la prévention.

En cas de fracture

En cas de fracture liée à l’ostéoporose, le rôle du kinésithérapeute est évident et bien connu.

Il s’agit là de remédier notamment à un problème grave de rééducation consécutif à la longue immobilisation du patient. Nous y reviendrons plus loin.

Mais le rôle du kinésithérapeute peut être bien plus large, en cas d’ostéoporose.

Il peut être extrêmement utile avant d’en arriver à une fracture… particulièrement pour ne pas arriver à une fracture.

Sans fracture

Si le patient est atteint d’ostéoporose, le kinésithérapeute peut l’aider très efficacement à améliorer son équilibre. Il s’agit d’éviter les chutes et donc les fractures qui peuvent en résulter.

En outre, il pourra être intéressant de mettre en place un programme de stimulation osseuse pour arrêter l’évolution négative de l’ostéoporose.

En cas d’ostéopénie

Si le patient est atteint d’ostéopénie, il est utile de mettre en place un programme adapté au type d’ostéopénie du patient. Cela permettra de freiner l’évolution défavorable, et, dans les cas favorables, de l’arrêter, voire même de l’inverser.

En prévention

Enfin, si le patient souhaite simplement éviter une dégradation osseuse, un programme de prévention sera mis en place. Il pourra être conçu et démarré avec l’aide professionnelle et efficace du kinésithérapeute.

De nombreux apprentissages guidés par le kinésithérapeute

Le kinésithérapeute peut vous accompagner tout au long de votre démarche de rééducation ou de prévention contre l’ostéoporose et l’ostéopénie. Il peut également vous apprendre les exercices dont vous avez besoin pour que vous puissiez les pratiquer ailleurs, et en particulier chez vous.

Signalons enfin que le kinésithérapeute peut nous apprendre à nous relever après une chute. Cela peut   être fort utile pour des personnes ayant peur de tomber. Cela leur permettra de retrouver plus de mobilité et donc de mieux stimuler leurs muscles et leurs os.

La démarche générale du kinésithérapeute contre l’ostéoporose

D’une manière générale, votre kinésithérapeute va effectuer :

  • un examen clinique général et spécifique ;
    • Cela va lui permettre de parfaitement prendre en compte votre état de forme et vos besoins.
  • une recherche des contre-indications et précautions à prendre en fonction de votre état de forme et de votre physiologie personnelle ;
    • Cela va lui permettre d’éliminer toutes les sollicitations qui pourraient se révéler trop dangereuses pour vous.
  • un bilan et une proposition d’exercices appropriés à votre cas particulier ;
    • Ensemble, vous allez pouvoir discuter et mettre en œuvre un programme adapté à votre situation personnelle.
  • une surveillance permanente à chaque séance pour vérifier que tout se passe au mieux pour vous et pour adapter la démarche, si c’est utile…
    • Si votre situation évolue, s’il est encore possible d’améliorer les exercices réalisés en cours de route, le kinésithérapeute est là pour vous.

Le rôle du kinésithérapeute en cas de fracture (liée à l’ostéoporose ou non)

Le rôle du kiné en cas de fracture est parfaitement reconnu et décrit par les autorités de santé françaises.

Par exemple, la HAS (Haute Autorité de Santé) mentionne différentes missions du kinésithérapeute en cas de fracture du col du fémur :

  • prévention des infections respiratoires chez les patients à risque,
  • apprentissage aux aides techniques de la marche,
  • supervision des exercices physiques destinés à améliorer les capacités physiques, l’autonomie, la qualité de la vie et le sens de l’équilibre…

En outre, dans d’autres documents, la HAS indique que le kinésithérapeute a un rôle à jouer dans le traitement des douleurs liées à l’ostéoporose.

Enfin, il est tout à fait notable que l’intervention d’un kinésithérapeute est extrêmement utile pour renforcer les muscles. Et notamment, les muscles qui entourent un os fracturé en raison d’une ostéoporose ou d’une ostéopénie. Cela permettra de récupérer plus rapidement de la mobilité et de compenser en partie l’affaiblissement osseux. C’est particulièrement le cas en cas de tassement vertébral : la kinésithérapie va permettre le renforcement de toute la musculature du dos.

Le rôle du kinésithérapeute en cas d’ostéoporose sans fracture

Dans ce cas, il est important :

  • d’éviter les chutes (diminuer le risque de fractures)
  • et de stimuler le squelette pour tenter d’arrêter la déminéralisation osseuse.

Vous noterez avec intérêt que la mission du kinésithérapeute décrite par la HAS comprend explicitement une analyse du domicile des patients qui en ont besoin. Le kinésithérapeute est aussi là pour nous conseiller dans l’aménagement des lieux et limiter les risques de chutes. Au passage, de tels conseils peuvent également être donnés par les ergothérapeutes. Il s’agit d’une autre profession de santé souvent méconnue.

En fonction de l’état de santé et des diminutions spécifiques de densité osseuse de chaque patient, le kinésithérapeute pourra proposer des exercices visant à renforcer les poignets, les fémurs et/ou la colonne vertébrale. En effet, si certains exercices peuvent avoir un effet général, d’autres ont un impact plus important sur certaines zones spécifiques du corps.

Le rôle du kinésithérapeute en l’absence d’ostéoporose (ostéopénie ou os normal)

Les risques de fractures sont beaucoup plus faibles en présence d’ostéopénie qu’en présence d’ostéoporose.

De ce fait, les précautions à prendre sont plus limitées et les possibilités d’exercices efficaces beaucoup plus importantes.

En tant que professionnel de santé spécialiste de la gymnastique thérapeutique, le kinésithérapeute pourra donc montrer une plus large palette de ses savoirs préventifs. Il pourra ainsi expliquer et montrer en quelques séances toutes les possibilités qui existent et la mise en œuvre des meilleures options pour sa patiente ou son patient.

Le patient pourra ensuite continuer les exercices en cabinet de kinésithérapeute ou aller pratiquer chez lui, à l’extérieur ou dans un cercle sportif en fonction de ses préférences et des possibilités.

Exemples d’interventions proposées par des kinésithérapeute contre l’ostéoporose

Ainsi, César Navarro Albarracin, kinésithérapeute à Toulouse, explique qu’il convient de pratiquer des exercices de résistance en cas d’ostéoporose. Il indique que « tout dépend du niveau de la maladie et des capacités du patient ». Et il ajoute que « les exercices qui ont de trop forts impacts sont à proscrire pour les personnes âgées » en raison des risques de dégâts. « Cependant, conclut-il, il y a des programmes d’exercices qui peuvent très bien être la solution pour aider efficacement les patients de l’ostéoporose. Parmi eux, on trouve des activités de port de poids à direction multiples, d’autres avec un impact modéré ».

Aux Etats-Unis, la clinique Mayo est un établissement de soins extrêmement réputé pour la qualité de ses traitements et pour sa recherche bio-médicales. Les spécialistes de la clinique indiquent que le kinésithérapeute (physical therapist) est la bonne personne pour nous aider à mettre au point le programme d’exercice physique qui nous conviendra le mieux.

Toujours aux Etats-Unis, l’APTA (l’Association Professionnelle des Kinésithérapeutes) indique que c’est le rôle du kiné d’enseigner :

  • les exercices spécifiques pour renforcer les os ou diminuer la perte osseuse,
  • les bonnes positions pour protéger votre colonne vertébrale contre les fractures,
  • d’une manière plus générale, les bonnes positions pour les activités de la vie quotidienne,
  • les façons d’améliorer votre équilibre afin de réduire votre risque de chute,
  • les possibilités d’améliorer votre lieu de vie pour protéger votre santé osseuse…

En Allemagne, une étude scientifique « randomisée » soulignait l’impact positif de la kinésithérapie sur la qualité de la vie des patients atteints d’ostéoporose. Cela concernait aussi bien par des protocoles classiques que par des protocoles plus innovants.

Conclusion

L’exercice physique, élément de la santé osseuse

Les traitements naturels contre l’ostéoporose regroupent 5 domaines :

L’exercice physique est donc un élément déterminant de notre santé osseuse.

Toutefois, la gamme de tous les exercices existants est très large et certains exercices peuvent ne pas être adaptés à notre état de forme et de santé.

Il peut être important de se faire conseiller par une personne compétente sur la question.

Ainsi, il nous faudrait un professionnel de santé connaissant à la fois la physiologie du corps humain et la panoplie des exercices efficaces. Il serait en effet un allié incontournable pour nous aider à mieux mettre en œuvre un programme nous convenant parfaitement.

Le kinésithérapeute : notre allié contre l’ostéoporose

Ce professionnel de santé, qui va nous aider à combattre et à faire reculer l’ostéoporose, existe ! C’est notre kinésithérapeute.

Bien sûr, il agira en liaison avec nos médecins, dans le cadre de leurs orientations.

Mais c’est lui qui va passer du temps avec nous pour déterminer ce qui nous conviendra le mieux de manière détaillée.

Alors bien sûr, certains kinésithérapeutes sont plus versés dans l’accompagnement des personnes atteintes d’ostéoporose ou d’ostéopénie.

Renseignez-vous, posez des questions : à votre entourage, à votre médecin, à votre rhumatologue… et bien sûr au kinésithérapeute.

Que propose-t-il ? Quelle est sa patientèle ? A-t-il ou elle une spécialité particulière ? Quelle est sa démarche concernant les cas comme le vôtre ?

Faites posément votre choix en fonction des possibilités et soyez un patient intelligent.

C’est-à-dire un patient qui veut comprendre et qui veut être le premier acteur de sa santé, avec l’aide des professionnels.

Et demandez le petit livret sur les « 8 clefs de la reminéralisation naturelle » (cf. en bas de l’article).

Et bien sûr, laissez un commentaire ou une suggestion.

Prenez soin de vous et faites vous bien conseiller. Vous en valez la peine !

Sources

Dr. Marie-Anne Mayoux-Benhamou, Pr. Michel Revel, Service de rééducation et de réadaptation de l’appareil locomoteur et des pathologies du rachis, hôpital Cochin, Paris, 10 pages, 1999

Masseur-kinésithérapeute, Code de la Santé Publique, Partie Réglementaire, Article R5321-1 et suivants, Codifié par le Décret 2004-802, 29 juillet 2004

Orthogériatrie et fracture de la hanche, Points-clés – Organisation des parcours, Haute Autorité de Santé, Société Française de Gériatrie et de Gérontologie, Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatique, Paris, juin 2017

Masso-kinésithérapie dans la conservation des capacités motrices de la personne âgée fragile à domicile, Recommandations pour la pratique clinique, Haute Autorité de Santé, Paris, Avril 2005

Cesar Navarro Albarracín, L’OSTÉOPOROSE CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES, KINÉSITHÉRAPEUTE A DOMICILE, 6 janvier 2019

Gibbs JC, MacIntyre NJ, Ponzano M, Templeton JAlan, Thabane L, Papaioannou A, Giangregorio LM, Pratique d’exercices physiques pour améliorer les résultats après une fracture ostéoporotique de la colonne vertébrale, Cochrane, 5 juillet 2019

Howe TE, Shea B, Dawson LJ, Downie F, Murray A, Ross C, Harbour RT, Caldwell LM, Creed G, L’exercice en tant que moyen de prévention et de traitement de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées, Cochrane, 6 juillet 2011

Schröder, G., Knauerhase, A., Kundt, G. et al. Effects of physical therapy on quality of life in osteoporosis patients – a randomized clinical trial. Health Qual Life Outcomes 10, 101 (2012).

Mary Saloka Morrison, Physical Therapy Guide to Osteoporosis, APTA ChoosePT Guide, American Physical Therapy Association (APTA), 29 mars 2018

Oui, je veux recevoir mon livret  :
"Comment reminéraliser mes os en 8 étapes".

Et je serai tenu(e) au courant des nouveaux articles.

Mon adresse restera confidentielle (cf. politique de confidentialité).

Laisser un commentaire