Trampoline : quels atouts majeurs pour vraiment vaincre l’Ostéoporose & Ostéopénie ?

Trampoline : quels atouts majeurs pour vraiment vaincre l’Ostéoporose & l’Ostéopénie ?

Nous allons vérifier pourquoi le trampoline n’a pas encore fait toutes ses preuves pour renforcer la densité osseuse et prévenir l’ostéoporose et l’ostéopénie.

Car s’il permet de stabiliser certaines formes de déminéralisation osseuse, il semble difficile d’en attendre des miracles.

Pour autant, les précautions d’utilisation sont à respecter scrupuleusement !

Trampoline contre l ostéoporose (Bellicon, Topflex, Berg...)

Sommaire « Trampoline contre l’ostéoporose »

  • Prévenir et éviter l’ostéoporose

  • Le trampoline contre l’ostéoporose ?

  • Différentes informations sur le trampoline contre l’ostéoporose

  • Les déclarations d’un fabricant de trampoline sur l’ostéoporose

  • Quelques réticences sur les trampolines contre l’ostéoporose

  • Des études mieux construites

    • Trampoline canadien contre l’ostéoporose

    • Trampoline autrichien contre l’ostéoporose

    • Trampoline italien contre l’ostéoporose

    • Trampoline thaïlandais contre l’ostéoporose

    • Trampoline néo-zélandais contre l’ostéoporose

  • Conclusion sur l’usage du trampoline pour lutter contre l’ostéoporose et l’ostéopénie.

    • Une efficacité réelle mais limitée

    • Comment vraiment gagner en efficacité ?

  • Sources

Prévenir et éviter l’ostéoporose

L’ostéopénie puis l’ostéoporose sont les degrés croissant d’une fragilisation pénible de notre squelette.

Cette maladie, qui souvent démarre vers 45 ans, frappent beaucoup les femmes qui prennent de l’âge.

Du fait de la déminéralisation osseuse, certaines femmes – trop nombreuses – vivent l’épreuve terrible des fractures à répétition.

Avec tous les problèmes que cela représente pour elle-même et leur entourage :

  • perte d’autonomie,
  • invalidité,
  • nécessité de se faire aider,
  • dépendance des proches ou d’inconnues,
  • tensions psychologiques et relationnelles…

Pourtant, il est possible d’éviter cela, de manière très efficace et naturelle…

Surtout, si l’on s’y prend à l’avance.

Car on sait depuis des années qu’il est important de bien nourrir les os pour les conserver.

En outre, on sait depuis plus récemment que la stimulation est indispensable pour les renforcer.

Car les experts nous expliquent ainsi que nos ont besoin d’être bien nourris ET intelligemment stimulés.

En s’y prenant bien, nous pouvons jouir d’os solides et fonctionnels jusqu’à des âges très avancés.

 

Le trampoline contre l’ostéoporose ?

Parmi les solutions non médicamenteuses envisageables, on entend souvent parler des trampolines.

Ainsi, vous pouvez trouver des vidéos consacrées à cette solution, ainsi que des articles de presse grand-public.

Car il y a de nombreuses marques spécifiques de trampoline (Ampel 24, Bellicon, Berg, Cornilleau, France Trampoline, Topflex, )…

Même Decathlon, la grande marque de sport, propose ses propres trampolines !

Bref, l’offre est bien présente, et très large.

Pour autant, quelles sont les preuves que le trampoline est efficace pour lutter contre l’ostéoporose ?

Différentes informations sur le trampoline contre l’ostéoporose

La marque Bellicon a consacré des sommes importantes à faire connaître sa production de trampoline contre l’ostéoporose.

Ensuite, comme indiqué précédemment, la presse en parle régulièrement… Sans que l’on sache toujours si c’est de l’information, ou de la publicité…

Même le magazine « Notre-Temps » y a consacré un article récemment.

Une dame de 70 ans y donne ainsi son témoignage : elle a ralenti (seulement ralenti !) son ostéoporose grâce à l’utilisation d’un trampoline en groupe.

Certes, ce n’est pas totalement et absolument convaincant, mais, en tout cas, c’est intéressant.

Il s’agit donc d’aller vérifier ce qu’il en est réellement.

Que pouvons-nous réellement attendre d’un trampoline contre l’ostéoporose et l’ostéopénie ?

Quelles sont les limites et les atouts de cette solution par rapport à d’autres solutions naturelles ?

 

Les déclarations d’un fabricant de trampoline sur l’ostéoporose

Selon Bellicon, un des fabricants les plus investis dans la lutte contre l’ostéoporose, ses trampolines ont d’innombrables bienfaits.

La NASA avait déjà réalisé des études anciennes dans les années 1970.

Selon ces études, le trampoline aurait permis de stimuler tout le corps de manière homogène.

De là était donc venue l’idée de l’utiliser pour réhabiliter le squelette des astronautes après un séjour dans l’espace.

Pour autant, il semble que l’idée ne soit plus mise en œuvre depuis des années déjà par les agences spatiales… Nous en avions parlé dans un autre article.

C’est curieux, non ?

Outre l’ostéoporose, d’autres avantages des trampolines sont cités en matière de santé par Bellicon.

Ils permettraient de :

  • stimuler le système cardiovasculaire,
  • améliorer la digestion et le drainage lymphatique,
  • prévenir et réduire l’ostéoporose,
  • diminuer les risques de chutes (amélioration de l’équilibre)…

Bellicon a d’ailleurs consacré toute une vidéo sur le trampoline contre l’ostéoporose.

Toutefois, cette vidéo ne mentionnait que la stabilisation d’une ostéoporose et non pas une amélioration.

Ce n’est pas encore une reminéralisation osseuse, une régression de l’ostéoporose.

Mais il faut être bien consciente qu’une stabilisation est – déjà – un bénéfice significatif.

Car si l’on ne fait rien, la déminéralisation osseuse continue à s’aggraver lentement.

En matière de reminéralisation osseuse, la vidéo de Bellicon renvoyait à d’autres études qui restaient à réaliser.

Car nous étions en 2013… et rien de nouveau ne semble avoir été publié sous forme de vidéo.

Ainsi, il est tentant de penser que les autres études n’ont jamais été réalisées…

Voire qu’elles n’ont rien donné…

Il est à noter qu’il s’agit là d’arguments commerciaux, diffusés par un fabricant.

Quelle crédibilité ?

Ce sont donc – a priori – des arguments plutôt favorables au trampoline contre l’ostéoporose.

Y-a-t-il d’autres sources sur les multiples bienfaits des trampolines ?

Eh bien, la réponse est positive.

Car différentes études médicales ont été réalisées au cours des années récentes.

Elles ont ainsi testé l’impact des trampolines contre l’ostéoporose avec une certaine rigueur.

 

Quelques réticences sur les trampolines contre l’ostéoporose

Il est à noter qu’un article consacré au traitement de l’ostéoporose chez les enfants déconseille le trampoline à l’égal de l’équitation chez les personnes atteintes d’ostéoporose.

Car ces deux sports peuvent entraîner voire détériorer des fractures vertébrales !

C’est d’ailleurs ce qu’indiquait une lectrice du site « homnes.com » en commentaire d’un article sur les sports permettant de lutter contre l’ostéoporose. Elle avait elle-même été victime d’une fracture.

Par ailleurs, la rédactrice principale du manuel d’exercices de l’Association Américaine de Médecine des Sports émet des réserves.
Elle indique, en effet, que le mini-trampoline absorbe trop de poids pour être parfaitement efficace contre l’ostéoporose.

Mais il s’agit là d’un avis d’experte éclairée, pas d’une étude approfondie.

 

Des études mieux construites

Heureusement, il existe quelques études qui ont analysé la question de manière plus approfondie.

Nous allons maintenant les analyser…

Et nous allons constater – à regret – qu’il n’existe, actuellement, pas de preuve définitivement convaincante !

Trampoline canadien contre l’ostéoporose

Ainsi, une étude réalisée en 2015 au Canada a comparé 29 jeunes femmes de 16 à 29 ans utilisant ou non le trampoline en compétition.

Cette étude a montré que les jeunes femmes qui utilisaient le trampoline avaient :

  • d’une part, une meilleure densité minérale osseuse aux fémurs, à la colonne vertébrale et aux tibias,
  • d’autre part, des membres inférieurs plus puissants.

La difficulté de cette étude est qu’elle comparait des femmes menant des vies très différentes :

  • jeunes femmes très athlétiques, très entraînées
  • étudiantes beaucoup plus sédentaires et un peu plus âgées.

Il est donc difficile de dire si le trampoline, à lui seul, avait un atout majeur ou si c’était l’ensemble des disciplines athlétiques suivies qui jouaient.

Point notable : les apports alimentaires de calcium des jeunes sportives étaient nettement plus élevés.

En tout cas, cela confirmait la possibilité de renforcer considérablement le squelette par l’exercice physique au moment de l’adolescence.

Ce que vous savions déjà !

 

Trampoline autrichien contre l’ostéoporose

Un autre programme a été réalisé en Autriche en 2019, faisant intervenir 40 femmes en ostéopénie de 56 à 83 ans.

La moitié de ces personnes ont utilisé des trampolines (marque Trimilin) et réalisé d’autres exercices pendant 12 semaines.

Tandis que l’autre moitié du groupe est restée au repos et continuait à vaquer à ses occupations habituelles.

Il s’agissait ainsi de mesurer l’impact des exercices sur la densité osseuse des fémurs et des vertèbres lombaires (colonne vertébrale).

A la fin de l’étude, les personnes sédentaires avaient nettement perdu en densité osseuse.

Pour les autres, en fait, on pouvait noter une tendance à l’augmentation de la densité osseuse au seul col du fémur.

Pourtant, les chercheurs concluaient que l’étude n’a pas permis de démontrer un impact positif des exercices sur la densité osseuse.

Néanmoins, les personnes qui avaient suivi le programme avaient bénéficié de différents gains physiques notables :

  • amélioration de leur sens de l’équilibre et de leur mobilité fonctionnelle (capacité à se mouvoir et à se déplacer),
  • augmentation de leur force,
  • amélioration de leur rapidité de déplacement,
  • ainsi qu’une diminution de leur crainte de tomber…

C’est d’ailleurs ce qu’avait déjà démontré une étude germano-brésilienne datant de 2010 effectuée également avec des trampolines (modèle Trimilin).

Bref, durant les 12 semaines de suivi, la densité osseuse ne semble pas avoir évolué sous l’influence des exercices de trampoline.

Il est vrai que 3 mois sont sans doute une durée insuffisante.

Car l’évolution de la densité osseuse est un processus lent.

Ce qui est notable, c’est que la densité osseuse des personnes ayant utilisé les trampolines semblait s’être stabilisée.

C’est déjà un résultat tout à fait intéressant et favorable.

Particulièrement, en comparaison de la dégradation constante chez les personnes sédentaires.

 

Trampoline italien contre l’ostéoporose

Comme vous le savez, certaines molécules biologiques du sang sont caractéristiques du remodelage osseux : destruction de l’os ou reconstruction de l’os.

Aussi, une autre étude a été menée en Italie en 2020.

Les chercheurs avaient décidé d’analyser les marqueurs biologiques sanguins de l’activité osseuse.

Nos savants italiens ont donc recruté 26 femmes de 18 à 40 ans.

La moitié d’entre elles a continué sa vie sans changement.

Tandis que l’autre moitié a été invitée à réaliser 10 exercices physiques pendant une durée totale d’1 h, 3 fois par semaine, pendant 20 semaines.

Ces sessions incluaient l’utilisation de trampoline (marque CoalSport).

Ainsi, le suivi des paramètres sanguins a montré :

  • une diminution intéressante de la résorption osseuse (CTX)
  • ainsi que, parallèlement, une augmentation de la reconstruction osseuse (ostéocalcine) chez les personnes ayant suivi les sessions sportives.

Toutefois, aucune analyse n’a été faite pour savoir où ces évolutions favorables se faisaient.

On ne sait donc pas si elles ne concernaient que les jambes (fémur en particulier). Ou si elles avaient aussi un impact positif – peu vraisemblable – sur la colonne vertébrale.

En outre, l’étude ne permet pas de conclure à un intérêt spécifique du trampoline par rapport à des sessions comparables menées sur le sol.

Enfin, nos sportives sur trampoline étaient vraiment beaucoup plus jeunes que les groupes souvent touchés par l’ostéoporose, et même l’ostéopénie.

Il serait donc risqué de tirer des conclusions définitives.

 

Trampoline thaïlandais contre l’ostéoporose

La comparaison entre des exercices aérobiques menés sur un trampoline ou sur un sol dur a été faite par des Thaïlandais en 2015.

Ainsi, l’étude a comparé des paramètres biologiques de trois groupes de 21 femmes chacun :

  1. un groupe trampoline,
  2. un autre sur parquet,
  3. enfin, un groupe sans activité particulière.

Les groupes actifs ont suivi les sessions pendant 12 semaines, à raison de 3 sessions de 40mn chacune par semaine.

Au final, les chercheurs concluaient que les deux groupes actifs (plancher et trampoline) avaient des résultats positifs sur les marqueurs du remodelage osseux.

Sans surprise, l’ensemble des sportives étaient en meilleure forme après –  qu’avant – les 12 semaines.

Et, bien sûr, elles étaient en meilleure forme que les sédentaires.

En outre, les sportives sur trampoline avaient :

  • des puissances musculaires plus importantes dans les jambes,
  • un meilleur équilibre
  • et des pressions plantaires nettement meilleures que les sportives sur plancher.

 

Trampoline néo-zélandais contre l’ostéoporose

Enfin, une étude néo-zélandaise prévoit d’étudier l’utilisation du mini-trampoline par 40 femmes de 50 à 69 ans. Ces sportives seront comparées à 10 autres femmes sédentaires.

Il s’agira alors de vérifier l’impact du trampoline sur :

  • la forme physique,
  • l’équilibre,
  • la puissance musculaire,
  • la santé osseuse et
  • le fonctionnement du plancher pelvien (incontinence urinaire).

Ainsi, les femmes actives réaliseront des sessions de 40 mn, 3 fois par semaine, pendant 12 semaines.

Pour le moment, les résultats de cette étude ne sont pas encore publiés.

 

Conclusion sur l’usage du trampoline pour lutter contre l’ostéoporose et l’ostéopénie.

Une efficacité réelle mais limitée

Différentes études assez rigoureuses ont donc été réalisées pour étudier l’impact du trampoline sur la santé des os.

Ces études montrent une nette amélioration de l’équilibre des utilisatrices, de la force de leurs jambes.

Pour autant, aucune étude réalisée n’a montré un impact positif significatif sur la densité osseuse, particulièrement pour les femmes de plus de 50 ans.
Autrement dit, les utilisatrices de trampoline ne semblent pas reminéraliser leur squelette.

En outre, il apparaît que le trampoline semble plus efficace pour stabiliser les jambes et les fémurs que la colonne vertébrale.

En effet, ce sont les membres inférieurs qui sont directement soumis aux impulsions.

Ainsi, le trampoline n’a pas encore fait ses preuves pour permettre de regagner réellement de la densité osseuse.
Toutefois, il paraît en mesure d’arrêter la dégradation de la minéralisation osseuse chez les femmes qui l’utilisent très régulièrement.

Bien sûr, il s’agit de le faire en toute sécurité.

Car une chute de trampoline peut causer de graves blessures.

En outre, l’utilisation trop intense d’un trampoline sur une colonne vertébrale fragile peut entraîner des fractures de vertèbres.

Ceci ayant été précisé, il est néanmoins possible de dire que le trampoline pourrait être un moyen efficace

  • de ralentir la déminéralisation des os,
  • voire, pour l’arrêter.

Comment vraiment gagner en efficacité ?

Par contre, pour inverser l’ostéoporose et renforcer la densité osseuse, il vaut mieux mettre en œuvre d’autres types d’activités physiques.

D’une part, les activités physiques à impacts : elles permettent de renforcer nettement les fémurs.

D’autre part, les activités physiques en charge : elles permettent de renforcer les fémurs, ainsi que la colonne vertébrale, en utilisant des protocoles spécifiques.

Pour en savoir plus sur la santé osseuse, et la reminéralisation naturelle, vous pouvez dès maintenant demander le petit livret sur les 8 clefs pour renforcer naturellement vos os, en bas de la page.

Prenez soin de vous et de votre santé osseuse : car vous en valez vraiment la peine.

 

 

Sources

Bhattacharya, A., Mccutcheon, E. P., Shvartz, E., Greenleaf, J. E., Body acceleration distribution and O2 uptake in humans during running and jumping. Journal of Applied Physiology, 01/11/1980

J. RENNIE, Learning Disability – Physical Therapy Treatment and Management. A Collaborative Approach, John Wiley, 2007

Aragão FA, Karamanidis K, Vaz MA, Arampatzis A. Mini-trampoline exercise related to mechanisms of dynamic stability improves the ability to regain balance in elderly. J Electromyogr Kinesiol. 2011 Jun;21(3):512-8. doi: 10.1016/j.jelekin.2011.01.003.

Prévenir et réduire l’ostéoporose avec le trampoline Bellicon. Bellicon France, Youtube, 2013

Burt, Lauren & Schipilow, John & Boyd, Steven. (2015). Competitive trampolining influences trabecular bone structure, bone size,and bone strength. Journal of Sport and Health Science. 8.

Sukkeaw W, Kritpet T, Bunyaratavej N. A Comparison between the Effects of Aerobic Dance Training on Mini-Trampoline and Hard Wooden Surface on Bone Resorption, Health-Related Physical Fitness, Balance, and Foot Plantar Pressure in Thai Working Women. J Med Assoc Thai. 2015 Sep;98 Suppl 8:S58-64.

Caroline Dreyfus-Rose, « Mini-trampoline, maxi effets », Notre-temps, 11/12/2019

Posch M, Schranz A, Lener M, et al. Effectiveness of a Mini-Trampoline Training Program on Balance and Functional Mobility, Gait Performance, Strength, Fear of Falling and Bone Mineral Density in Older Women with Osteopenia. Clin Interv Aging. 2019;14:2281-2293.

Autres sources plus récentes

DeSimone, Grace T. B.A., ACSM-CPT, ACSM-GEI SHAREABLE RESOURCE. ACSM’s Health & Fitness Journal: 11/12 2019 – Volume 23 – Issue 6 – p 4-5

Sakka SD, Cheung MS. Management of primary and secondary osteoporosis in children. Therapeutic Advances in Musculoskeletal Disease. January 2020.

Smith, C., Tacey, A., Mesinovic, J., Scott, D., Lin, X., Brennan-Speranza, T. C., Lewis, J. R., Duque, G., & Levinger, I. (2021). The effects of acute exercise on bone turnover markers in middle-aged and older adults: A systematic review. Bone, 143, [115766]

Vasto S, Amato A, Proia P et al. Dare to jump: The effect of the new high impact activity SuperJump on bone remodeling. A new tool to maintain fitness during COVID-19 home confinement. Biol Sport. 2022;39(4):1011–1019.

Oui, je veux recevoir mon livret  :
"Comment reminéraliser mes os en 8 étapes".

Et je serai tenu(e) au courant des nouveaux articles.

Mon adresse restera confidentielle (cf. politique de confidentialité).

Reminéraliser nos os à tout âge de manière naturelle !!!Le livre de référence "Ostéoporose & Ostéopénie : Quand s'inquiéter et comment réagir"

Laisser un commentaire