14 conseils médicaux sans médicament contre l’ostéoporose

Reminéraliser nos os à tout âge de manière naturelle !!!Le livre de référence "Ostéoporose & Ostéopénie : Quand s'inquiéter et comment réagir"

14 conseils médicaux sans médicament contre l’ostéoporose

Recommandations et conseils mexicains contre l’ostéoporose

Roberto Coronado-Zarcoa, Andrea Olascoaga-Gómez de León, Araceli García-Larac, Jimena Quinzaños-Fresnedod, Tania Inés Nava-Bringas, Salvador Israel Macías-Hernández sont des médecins mexicains.

Et donc, ils travaillent tous dans la région de Mexico, la capitale, bien sûr.

Il y a quelques temps, ils se sont rendu compte que le guide national mexicain pour prendre en charge l’ostéoporose n’était plus à jour. Bref, les recommandations et conseils contre l’ostéoporose du guide mexicain étaient dépassés !

Alors, ils se sont réunis, tous ensemble, pour proposer des mises à jour pertinentes.

Aussi, comme ils sont médecins, ils ont décidé de faire ce travail de manière scientifique. Il s’agit, en effet, d’apporter les meilleurs preuves à leurs collègues et confrères.

Ils ont donc analysé les différents guides de différents pays de langues anglaise ou espagnole.

Puis, ils ont décidé d’évaluer le niveau de qualité scientifique de ces guides.

Ils n’ont ensuite conservé pour leur travail que les meilleurs guides, ceux pour lesquels :

  • d’abord, il existait un comité représentatif médical officiellement mis en place (pour éviter des recommandations trop partielles),
  • puis, une revue systématique et une synthèse des preuves étaient disponibles (pour permettre de reconstituer les raisonnements),
  • enfin, un processus structuré de consensus existait (pour éviter des décisions arbitraires).

14 recommandations et conseils contre l'ostéoporose sans médicament

Analyse internationale des conseils médicaux contre l’ostéoporose

Ils ont retenu les guides des pays suivants :

  • États-Unis (2016),
  • Malaisie (2012),
  • Mexique (2009),
  • Australie (2017),
  • Espagne (2014),
  • Royaume-Uni (2017).

Ces recommandations étaient relativement récentes puisqu’elles datent des années comprises entre 2012 et 2019. Sauf bien sûr, les recommandations mexicaines (2009) à remettre à jour…

Nos médecins mexicains ont alors retiré de leurs analyses 69 recommandations non pharmacologiques.

Bref, un gros travail extrêmement sérieux.

Résumé des conseils contre l’ostéoporose

Ils ont ensuite regroupé ces 69 recommandations non pharmacologiques par familles.

Aussi, les recommandations les plus nombreuses concernaient :

  • la vitamine D (12 recommandations),
  • l’exercice physique (11 recommandations),
  • enfin, la combinaison de vitamine D et de calcium (11 recommandations).

Elles sont ainsi regroupées et résumées ci-dessous par familles de recommandations.

Le lecteur intéressé pourra, de plus, consulter en toute fin d’article (après la conclusion) la liste détaillée des recommandations.

Les auteurs regrettent pourtant que les guides consultés ne mentionnent pas les inconvénients potentiels de chacune de leurs recommandations. Il manque aussi, pourrait-on ajouter, les moyens d’y remédier…

Protéines : 2 recommandations

Il faut veiller à des apports suffisants de protéines chez toutes les personnes de plus de 50 ans. Ainsi, la dose recommandée se situe entre 1,0 et 1,2 g de protéines par kg de poids corporel.

En outre, les apports de protéines permettent une guérison meilleure des personnes ayant subi une fracture du col du fémur. La dose est alors de 1,2 g de protéines par kg de poids corporel.

Calcium et vitamine D : 3 recommandations

Le niveau cible de vitamine D sanguin est entre 30 et 50 ng/ml. A cet effet, la supplémentation minimale est de 400 UI/jour et peut monter entre 800 et 2000 UI/jour chez les personnes à risque élevé de déficit.

Les apports de calcium doivent être de 1.000 à 1.200 mg/jour, de préférence par l’alimentation. En cas de supplémentation (il vaut mieux éviter en général), ne pas dépasser 1.200 mg/jour et répartir les prises sur la journée.

Comportements à éviter : 3 recommandations

D’abord, limiter la consommation de café à 4 tasses par jour au maximum.

Puis, ne pas fumer, bien sûr !

Ensuite, limiter la consommation de boissons alcoolisées à 2 verres par jour au maximum.

Équilibre et risques de chutes : 3 recommandations

Des exercices physiques (exercices en charge, exercices d’équilibre, exercices de musculation) permettent de diminuer les risques de fractures.

Toutefois, chez les personnes les plus à risques, une supervision des exercices (kinésithérapeutes) est nécessaire.

Il convient, en outre, d’évaluer les risques de chutes chez toutes les personnes de plus de 75 ans.

Les patients en institutions à fort risque de chute sont alors à équiper de protecteurs de hanches.

Information et soutien : 1 recommandation

Enfin, les personnes de plus de 50 ans sont à informer et doivent pouvoir bénéficier d’un soutien psychosocial en fonction de leur besoin.

Conclusion sur la synthèse des conseils médicaux contre l’ostéoporose

Les médecins mexicains, auteurs de cette étude, ont donc réalisé un très gros travail. C’est en effet un très gros travail de sélection, d’analyse et d’approfondissement de différents guides de conseils et de bonnes pratiques médicaux pour le traitement de l’ostéoporose. Et tout cela, au-delà des médicaments.

Ce qui est vraiment intéressant, c’est effectivement que les recommandations et conseils qui en résultent confirment bien les 5 étapes de la reminéralisation osseuse naturelle que nos lecteurs connaissent bien.

Ainsi, les nouvelles recommandations mexicaines traitent effectivement de :

Les médecins mexicains vont également au-delà en prônant l’information des personnes à risque d’ostéoporose. Au passage, constatons aussi qu’il est bien évident que toute personne qui consulte ce site internet (homNes) cherche à s’informer.

Nos médecins experts promeuvent également la protection des hanches des personnes âgées les plus fragiles. C’est effectivement une mesure de bon sens et de bonne efficacité. Toutefois, elle a pour inconvénient d’être difficile à mettre en œuvre en raison du manque d’acceptation de la mesure par les intéressé(e)s : les protecteurs de hanche sont, le plus souvent, très disgracieux…

Regardons donc avec gratitude cette contribution internationale à notre information pour une meilleure santé osseuse…

Et maintenant, il convient de passer à la pratique pour ce qui nous concerne !

Prenons soin de nous ! Pour faire de vieux os bien solides et bien vaillants !

Les recommandations et conseils médicaux détaillées contre l’ostéoporose :

Protéines

  • R1 : Le maintien d’un apport suffisant de protéines est important pour l’entretien des fonctions musculo-squelettiques chez la femme ménopausée et l’homme de plus 50 ans.
    En commentaire, les auteurs précisent que la dose journalière cible se situe entre 1,0 et 1,2 g de protéines par kg de poids corporel.
  • R2 : La supplémentation en protéines chez les patients avec une fracture de la hanche diminue la perte osseuse, diminue le risque d’infection, diminue la durée du séjour à l’hôpital, et améliore la réhabilitation. La dose journalière recommandée est de 1,2 g de protéines par kg de poids corporel.

Calcium et vitamine D

  • R3 : Pour la population générale, il est important d’atteindre des apports suffisants de calcium et de vitamine D (alimentation, soleil).
  • R4 : Les niveaux cibles de vitamine D dans le sang sont de 30-50 ng/ml. En cas de besoin de supplémentation, une dose journalière minimale de 400 UI est recommandée. Pour les patients avec des risques élevés de déficit (personnes âgées, personnes chroniquement malades), les doses journalières recommandées sont comprises entre 800 et 2.000 UI.
  • R5 : Les apports recommandés journaliers de calcium sont de 1.000-1.200 mg/jour de préférence par l’alimentation. Si l’alimentation est insuffisante, la supplémentation est nécessaire, sans dépasser 1.200 mg/jour. Pour favoriser l’absorption, il n’est pas recommandé de dépasser 500-600 mg/dose.
    En commentaire, les auteurs mentionnent principalement deux types de suppléments : le citrate de calcium (avec un meilleur profil de digestibilité) et le carbonate de calcium.
  • R6 : La supplémentation en calcium n’est pas recommandée chez les personnes les plus âgées qui ne sont pas en institutions (EHPAD).

Autres oligo-éléments

  • R7 : La supplémentation en vitamine K, magnésium, cuivre, zinc, phosphore, fer, ou acides gras essentiels n’est pas recommandée pour la prévention ou le traitement de l’ostéoporose.

Comportements à risques

  • R8 : La diminution de la consommation de caféine est recommandée en limitant la consommation à 4 tasses de café par jour.
    En commentaire, les auteurs ajoutent que la caféine semble diminuer l’absorption intestinale de calcium et augmenter l’excrétion par les reins.
  • R9 : L’arrêt du tabac est recommandé.
  • R10 : La consommation d’alcool est à limiter à 2 unités (verres) par jour.

Renforcement musculaire et osseux et prévention des chutes

  • R11 : Une évaluation multifactorielle et validée du risque de chute est recommandée pour les patients de plus de 75 ans. Cette évaluation doit prendre en compte l’historique des chutes et le risque de fractures de fragilité.
  • R12 : Pour diminuer le risque de fractures par la prévention des chutes, l’exercice avec des poids, du travail de l’équilibre, et des charges est recommandé pour améliorer la mobilité, la force et la forme physique. En outre, une attention spéciale est à donner aux patients avec des risques importants de fractures de fragilité dans les institutions, au moyen d’une thérapie supervisée (kinésithérapie).
  • R13 : L’utilisation de protection de hanches est recommandée pour les personnes à haut risque de chutes dans les institutions.

Accompagnement médico-social

  • R14 : Il convient de fournir aux femmes ménopausées et aux hommes de plus de 50 ans qui ont une ostéoporose ou un risque d’ostéoporose un accès à un enseignement, un support psychosocial. Il convient également de les encourager à chercher du soutien de sources appropriées en fonction des besoins individuels.
    En commentaire, les auteurs indiquent en outre que le volet enseignement comprend les thèmes suivants :

    • l’évolution de l’ostéoporose,
    • la gestion de la douleur,
    • les techniques de rééducation,
    • la prévention des chutes,
    • et l’importance du respect des protocoles de soin.

Sources des conseils contre l’ostéoporose

  • Systematic Review of Nonpharmacologic Osteoporosis Treatment Guidelines, Rheumatologic advisor, 15 novembre 2019
  • Coronado-Zarco R, Olascoaga-Gómez de Leon A, García-Lara A, Quinzaños-Fresnedo J, Nava-Bringas TI, Macías-Hernández SI. Non-pharmacological interventions for osteoporosis treatment: Systematic review of clinical practice guidelines [published online October 4, 2019]. Osteoporosis Sarcopenia.
  • Guía de práctica clínica para el diagnóstico y tratamiento de la osteoporosis en el adulto, Secretaría de Salud, CENETEC (2009)
  • M Camacho, SM Petak, N Binkley, BL Clarke, ST Harris, DL Hurley, et al. American association of clinical Endocrinologists and American collage of Endocrinology, Clinical practice guidelines for the diagnosis and treatment of postmenopausal osteoporosis, Endocr Pract, 22 (Suppl 4) (2016), pp. 1-42
  • Clinical Guidance on Management of Osteoporosis, Malaysian Osteoporosis Society (Persatuan Osteoporosis Malaysia). Endorsed by the Malaysian Health Technology Assessment Section (MaHTAS), Medical Development Division, Ministry of Health Malaysia (2012)
  • The Royal Australian College of General Practitioners and Osteoporosis Australia. Osteoporosis prevention, diagnosis and management in postmenopausal women and men over 50 years of age, (Second ed), RACGP, East Melbourne, Vic (2017)
  • J González-Macías, J Del Pino-Montes, JM Olmos, X Nogués, en nombre de la Comisión de Redacción de las Guías de Osteoporosis de la SEIOMM. Guías de práctica clínica en la osteoporosis posmenopáusica, glucocorticoidea y del varón. Sociedad Española de Investigación Ósea y del Metabolismo Mineral (3° versión actualizada 2014), Rev Clin Esp, 215 (2015), pp. 515-526
  • J. Compston, A. Cooper, C. Cooper, N. Gittoes, C. Gregson, N. Harvey, et al. UK clinical guideline for the prevention and treatment of osteoporosis, Arch Osteoporos, 12 (2017), p. 43

Oui, je veux recevoir mon livret  :
"Comment reminéraliser mes os en 8 étapes".

Et je serai tenu(e) au courant des nouveaux articles.

Mon adresse restera confidentielle (cf. politique de confidentialité).

Laisser un commentaire