Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !


  1. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !

 

Résumé

Près de 90% des françaises et presque autant de français manquent d’un ou plusieurs oligoéléments entraînant des baisses de formes physique et mentale, des baisses de moral, une immunité affaiblie. Ces manques, hormis pour la vitamine D en hiver et parfois pour le fer, peuvent le plus souvent être comblés par une alimentation mieux adaptée (voire par des compléments alimentaires).

 

Les 10 suggestions pour une « grande forme & santé durable »

  1. Respirez de l’air pur !
  2. Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !
  3. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !
  4. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !

  5. Soyez minces et musclés !
  6. Soyez heureux et fiers de vous. Tous les jours !
  7. Soyez prudents sur la route et au soleil !
  8. Ayez des relations positives avec votre entourage !
  9. Prenez des mesures de prévention médicale !
  10. Soyez un éternel apprenant et faites travailler votre réflexion !

 

Des catalyseurs essentiels à la vie

Les vitamines et les oligoéléments sont des constituants des aliments indispensables en très petite quantité pour le bon fonctionnement du corps et de l’esprit. Or le métabolisme de notre corps n’est pas en mesure de les fabriquer : il faut donc les consommer en même temps que les autres aliments.

Les principaux oligoéléments sont le magnésium, l’iode, le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse… Le calcium, le sodium et le potassium ne pas à proprement parler des oligoéléments car les besoins sont supérieurs au seuil conventionnel.

En cas de carence (très fort manque), la survie est en jeu. En cas de déficit important, des troubles significatifs peuvent apparaître (quasi-maladies) sans pour autant mettre la vie en jeu à court terme (à moyen terme, c’est autre chose). En cas de déficit, léger les conséquences à court terme sont minimes en terme de santé, mais peuvent être importantes à court terme en matière de bien-être et de forme et à long terme, en matière de santé durable. A haute dose, certains de ces oligoéléments peuvent être toxiques et, en cas de surplus, des troubles plus ou moins prononcés peuvent apparaître mettant en jeu le bien-être, voire la santé et même la vie.

 

 

Ni trop, ni trop peu

Il est donc important de veiller à en ingérer suffisamment sans pour autant dépasser les doses-limites : ni trop, ni trop peu.

 

 

Une alimentation adaptée et un dosage périodique

En théorie, pour une personne en bonne santé, un régime alimentaire varié contenant suffisamment de fruits, de légumes, de laitages (pour les personnes qui les supportent), permettra de couvrir la presque totalité de tous les besoins. Toutefois, il restera très souvent un déficit en vitamine D, en hiver et pour tous, et, dans une moindre, en fer pour les femmes jusqu’à 50 ans environ.

En pratique, les capacités d’absorption digestives étant souvent fort différentes, les équilibres sont à vérifier périodiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *