Monthly Archives: octobre 2014


  1. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !

 

Résumé

Près de 90% des françaises et presque autant de français manquent d’un ou plusieurs oligoéléments entraînant des baisses de formes physique et mentale, des baisses de moral, une immunité affaiblie. Ces manques, hormis pour la vitamine D en hiver et parfois pour le fer, peuvent le plus souvent être comblés par une alimentation mieux adaptée (voire par des compléments alimentaires).

 

Les 10 suggestions pour une « grande forme & santé durable »

  1. Respirez de l’air pur !
  2. Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !
  3. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !
  4. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !

  5. Soyez minces et musclés !
  6. Soyez heureux et fiers de vous. Tous les jours !
  7. Soyez prudents sur la route et au soleil !
  8. Ayez des relations positives avec votre entourage !
  9. Prenez des mesures de prévention médicale !
  10. Soyez un éternel apprenant et faites travailler votre réflexion !

 

Des catalyseurs essentiels à la vie

Les vitamines et les oligoéléments sont des constituants des aliments indispensables en très petite quantité pour le bon fonctionnement du corps et de l’esprit. Or le métabolisme de notre corps n’est pas en mesure de les fabriquer : il faut donc les consommer en même temps que les autres aliments.

Les principaux oligoéléments sont le magnésium, l’iode, le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse… Le calcium, le sodium et le potassium ne pas à proprement parler des oligoéléments car les besoins sont supérieurs au seuil conventionnel.

En cas de carence (très fort manque), la survie est en jeu. En cas de déficit important, des troubles significatifs peuvent apparaître (quasi-maladies) sans pour autant mettre la vie en jeu à court terme (à moyen terme, c’est autre chose). En cas de déficit, léger les conséquences à court terme sont minimes en terme de santé, mais peuvent être importantes à court terme en matière de bien-être et de forme et à long terme, en matière de santé durable. A haute dose, certains de ces oligoéléments peuvent être toxiques et, en cas de surplus, des troubles plus ou moins prononcés peuvent apparaître mettant en jeu le bien-être, voire la santé et même la vie.

 

 

Ni trop, ni trop peu

Il est donc important de veiller à en ingérer suffisamment sans pour autant dépasser les doses-limites : ni trop, ni trop peu.

 

 

Une alimentation adaptée et un dosage périodique

En théorie, pour une personne en bonne santé, un régime alimentaire varié contenant suffisamment de fruits, de légumes, de laitages (pour les personnes qui les supportent), permettra de couvrir la presque totalité de tous les besoins. Toutefois, il restera très souvent un déficit en vitamine D, en hiver et pour tous, et, dans une moindre, en fer pour les femmes jusqu’à 50 ans environ.

En pratique, les capacités d’absorption digestives étant souvent fort différentes, les équilibres sont à vérifier périodiquement.

 

Sources :

Dr Michael F. Roizen, « Real Age », chez Thorsons

« Les oligoéléments en médecine et biologie », Dr Philippe Chapuis, chez Lavoisier

« Techniques d’analyse des oligoéléments chez l’homme – Vol. 1 », Dr Philippe Chapuis, chez Lavoisier

« Techniques d’analyse des oligoéléments chez l’homme – Vol. 2 », Dr Alain Pineau, Dr Olivier Guillard, chez Lavoisier


 

  1. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !

 

 

Résumé :

Le régime crétois a démontré une supériorité en terme de santé durable extrêmement documentée dans la presse médicale scientifique : il protège notre système cardiovasculaire, renforce notre système immunitaire et, de ce fait, est un véritable atout pour tous nos organes.

 

Les 10 suggestions pour une « grande forme & santé durable »

  1. Respirez de l’air pur !
  2. Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !
  3. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !

  4. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !
  5. Soyez minces et musclés !
  6. Soyez heureux et fiers de vous. Tous les jours !
  7. Soyez prudents sur la route et au soleil !
  8. Ayez des relations positives avec votre entourage !
  9. Prenez des mesures de prévention médicale !
  10. Soyez un éternel apprenant et faites travailler votre réflexion !

 

Origines de la découverte

Dans les années 1950, une étude américaine faite sur les habitants des pays européens avait révélé que les Crétois avaient une santé cardiovasculaire incomparable, meilleure que celle de tous les autres méditerranéens qui eux même surpassaient les habitants de l’Europe du Nord.

Après analyse, il s’est révélé que cet atout, dont les Crétois disposaient, venait de leur régime alimentaire, le fameux régime crétois.

 

Un régime étudié scientifiquement

D’autres études, plus récentes, ont confirmé que le régime crétois avaient des avantages majeurs dans tous les domaines et au-delà la seule santé cardiovasculaire. En effet, comme ce fameux régime crétois contribue à garder des veines et des artères en excellent état, tous les organes du corps sont mieux alimentés en sang, en oxygène, en nutriments et en protéines de réparation… En outre, comme il contient de multiples nutriments fort utiles pour un bon fonctionnement du système immunitaire (antioxydants végétaux, minéraux, vitamines…) il protège notre organisme contre de multiples agressions internes et externes…

On retrouve d’ailleurs ces avantages dans des régimes alimentaires relativement proches comme le régime Okinawa, porté à l’attention du public il y a quelques années.

L’intérêt du régime crétois est qu’il a fait l’objet de multiples études nutritionnelles et médicales et que l’on connaît réellement ses bénéfices.

 

Mode d’emploi

Pour le pratiquer, c’est très simple :

  • des céréales complètes,
  • beaucoup de légumes bien colorés et des légumineuses,
  • du poisson et de la volaille,
  • des herbes,
  • un peu de laitage,
  • beaucoup de fruits bien colorés,
  • des fruits secs,
  • de l’eau à volonté,
  • de l’huile d’olive et de l’huile poly-insaturée (oméga 3),
  • un petit peu de vin rouge…

 

Remarques :

  • On n’y trouve pas de viande rouge, pas de pommes de terre, pas de beurre, pas de margarine, peu de laitages (ce qui peut poser des problèmes en matière de calcium)…
  • Les huiles poly-insaturées (oméga 3) disponibles sur place ne le sont pas chez nous de la même façon : on pourra opter pour de l’huile de noix ou, tout simplement, de l’huile de colza
  • Pour ce qui me concerne, je remplace le vin rouge par du jus de raisin (l’alcool étant plus nocif que bénéfique), jus de raisin qui contient les mêmes composants que le vin rouge…

Sources :

« Le guide du bien-vieillir », Dr Olivier de Ladoucette, chez Editions Odile Jacob

Dr Michael F. Roizen, « Real Age », chez Thorsons


Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !

 

 

Résumé

L’exercice physique a un impact majeur sur notre forme physique et mentale. Nul besoin d’être marathonien ! Marchez, montez et descendez les escaliers, trottez à côté du bus, passez le balai et frottez votre voiture… : les formes d’exercice sont innombrables et toutes bénéfiques !

 

 

Les 10 suggestions pour une « grande forme & santé durable »

  1. Respirez de l’air pur !
  2. Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !

  3. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !
  4. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !
  5. Soyez minces et musclés !
  6. Soyez heureux et fiers de vous. Tous les jours !
  7. Soyez prudents sur la route et au soleil !
  8. Ayez des relations positives avec votre entourage !
  9. Prenez des mesures de prévention médicale !
  10. Soyez un éternel apprenant et faites travailler votre réflexion !

 

 

Bon pour la forme, bon pour le moral

Les études ont montré que l’exercice physique est particulièrement bon pour la forme et la santé, aussi bien physique que mentale : il n’y a pas de limite à ses bienfaits, sauf si l’on va jusqu’à la blessure. Dans ce cas, le repos forcé est plus négatif qu’une activité physique significative et maîtrisée…

Les médecins affirment qu’il est plus important de se bouger et de remuer que d’être mince !

 

Allez-y progressivement

Si vous ne pouvez pas en faire beaucoup, faites en un peu à la fois en intensité et en temps :

  • au minimum, essayez de faire une demi-heure par jour d’activité physique, même de faible intensité : marche, escaliers (dans les deux sens : à la descente aussi, vos muscles travaillent), étirements (stretching), ménage, jardin…
  • dès que vous le pouvez, augmentez l’intensité : trottinez, prenez deux volées d’escalier, pédalez, sautez à la corde ou faites de la marelle avec des enfants ou jouez à chat…
  • allez courir avec des amis ou avec un groupe, pratiquez les arts martiaux, nagez, faites du tennis, du basket ou des parcours de santé…
  • pratiquez le fractionné : c’est une activité intense qui, si elle est bien menée, vous donnera une forme physique extraordinaire et aura un impact majeur sur votre bonne humeur.

Des études récentes ont montré qu’une séance de fractionné avait un impact beaucoup plus long que tout autre sport (y compris la course à pied) sur la bonne humeur : profitez-en !

 

 

Faites une activité plaisante pour VOUS

Et surtout, faites quelque chose qui vous plait, qui a du sens pour vous : faites une activité que vous pourrez faire longtemps, durablement… ou variez les activités aussi souvent que vous le pouvez, du moment que vous pratiquez régulièrement au moins une demi-heure par jour ou encore 1000 pas…

Sources :

« Le guide du bien-vieillir », Dr Olivier de Ladoucette, chez Editions Odile Jacob

Dr Michael F. Roizen, « Real Age », chez Thorsons

Respirez de l’air pur


Respirez de l’air pur

Les 10 suggestions pour une « grande forme & santé durable »

  1. Respirez de l’air pur !

  2. Bougez, faites de l’exercice physique tous les jours !
  3. Inspirez vous des Crétois pour vos repas et votre alimentation !
  4. Ayez le bon apport en vitamines et minéraux essentiels (oligoéléments) !
  5. Soyez minces et musclés !
  6. Soyez heureux et fiers de vous. Tous les jours !
  7. Soyez prudents sur la route et au soleil !
  8. Ayez des relations positives avec votre entourage !
  9. Prenez des mesures de prévention médicale !
  10. Soyez un éternel apprenant et faites travailler votre réflexion !

 

Résumé :

Toute fumée est dangereuse pour nos poumons et notre système cardiovasculaire : elle diminue notre capacité respiratoire et rend notre sang plus visqueux, diminuant progressivement notre capacité à bien nous oxygéner et à vivre en grande forme…

Un trop lourd impact

L’OMS a récemment classé la pollution urbaine comme dangereuse pour la santé et les journaux ont largement repris cette information en signalant qu’une pollution intense permanente pouvait avoir un impact négatif d’une année sur notre espérance de vie. L’OMS ajoutait également que la pollution, si elle nous mettait en danger, était beaucoup moins dangereuse que la fumée de cigarette : l’impact sur les fumeurs est, en moyenne (il y a des écarts importants), pour un paquet par jour, de l’ordre d’une dizaine d’années d’espérance de vie. Cela rejoint aussi les premier et sixième conseils anti-cancer de l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire).

Toutes les fumées

Toute fumée est dangereuse par les goudrons, les poussières et les gaz : les problèmes liés à la fumée de tabac se retrouvent chez les femmes chinoises qui cuisine sur des réchauds à charbon…

Les effets

Les goudrons, les poussières et les gaz vont nous « empoisonner » progressivement :

  • en modifier les cellules de nos poumons, les rendant pathogènes, les rigidifiant ;
  • en rendant notre sang plus visqueux, nécessitant plus d’effort de notre coeur ;
  • en prenant la place réservée à l’oxygène dans l’hémoglobine du sang ;
  • en altérant tous nos organes, et en boucher nos veines et nos artères…

Ces effets peuvent se produire à très court terme (un sportif ayant séjourné dans une atmosphère enfumé courra moins vite) et à très long terme…

Aérez

La pollution atmosphérique s’accumulent dans nos maisons : pensez à aérer régulièrement !

Bref

Protégez vous de la fumée : de la vôtre (c’est évident), de celle des autres (cela va sans dire), des feux ouverts (notamment feux de bois) et de la fumée de circulation. En particulier, habitez à plusieurs centaines des mètres des grands axes routiers… Toutefois, sortez de chez vous : l’activité physique est plus favorable que la pollution n’est défavorable.

 

Sources :

« Le guide du bien-vieillir », Dr Olivier de Ladoucette, chez Editions Odile Jacob

Dr Michael F. Roizen, « Real Age », chez Thorsons