Tout ne va pas si mal dans le petit monde des minéraux


Tout ne va pas si mal dans le petit monde des minéraux

 

Les minéraux sans problèmes de déficit

 

 

Résumé :

Si nous manquons très fréquemment de certains minéraux importants, il en est d’autres où les déficits sont beaucoup plus rares. Ils sont néanmoins majeurs pour notre forme et notre santé : il s’agit notamment du sodium, du chlore, du potassium, du phosphore, du molybdène, du manganèse…

 

 

Au-delà du CHON

Pour fonctionner ou pour construire sa structure, le corps a besoin de très nombreux atomes dont les principaux sont le carbone, l’hydrogène, l’oxygène et l’azote : rappelez-vous de CHON, le vieil acronyme que l’on utilisait en cours de sciences naturels, devenus SVT depuis quelques années.

Notre corps a besoin d’autres atomes en beaucoup plus petites quantités : calcium, cuivre, chlore, chrome, fer, fluor, iode, magnésium, manganèse, molybdène, phosphore, potassium, sélénium, sodium, zinc…

Enfin, dans la famille des éléments traces, certains sont particulièrement dangereux quelque en soit la dose : les études n’ont pas permis de trouver de concentration favorable ni pour le mercure, ni pour le plomb, ni pour le cadmium…

 

Des minéraux en quantités suffisantes…

Si nous avons déjà amplement parlé des risques de déficits qui existent pour certains d’entre eux (risques importants de déficits pour le calcium, le fer, l’iode et risques significatifs pour le chrome, le cuivre, le fluor, le magnésium, le sélénium et le zinc), il est intéressant de savoir qu’il est rarement de manques avec quelques minéraux courants comme le sodium et le chlore (les deux constituants du sel de table), le manganèse, le molybdène, le phosphore et le potassium.

 

…dont l’utilité est majeure

Et ce n’est pas parce qu’ils ne servent à rien et sont totalement inutiles. On trouvera dans le tableau ci-dessous quelques exemples des fonctions physiologiques de ces minéraux courants :

 

MINÉRAL Exemple de fonctions
Chlore Équilibre osmotique, transport CO2, métabolisme gastrique, etc…
Manganèse Structure squelettique, collagène, métabolismes du glucide et du cholestérol…
Molybdène Métabolisme de l’azote, constituant d’enzymes métaboliques, etc…
Phosphore Structure squelettique, fonctionnement des nerfs et muscles, énergie, etc…
Potassium Équilibre hydrique cellulaire, influx nerveux et contraction musculaire, etc…
Sodium Équilibre hydrique, pression artérielle, équilibre acido-basique, etc…

 

 

Bref, vous voyez qu’ils sont intégrés dans des fonctions biologiques majeures et même vitales et il se trouve que nous avons la chance d’en avoir suffisamment (et même trop pour le sodium). Comme quoi, la nature est (parfois) bien faite !

Source :

Rapport du Comité d’experts spécialisé « Nutrition Humaine » de l’Afssa sur l’enrichissement des aliments courants en vitamines et minéraux : conditions pour un enrichissement satisfaisant pour la nutrition et la sécurité des consommateurs, AFSSA – CES Nutrition Humaine, 8 novembre 2001

Category: Minéraux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *