Les clefs d’une bonne alimentation


 

Les clefs d’une bonne alimentation

Résumé :

Une bonne alimentation vous apportera (presque) tous les nutriments dont vous avez besoin pour être en parfaite forme et en grande santé, durablement. Elle passe par un équilibre entre différents types d’aliments qui contiennent, chacun, une partie des nutriments dont nous avons besoin. Le mode d’alimentation « crétois » est un de ceux qui présente à la fois l’avantage d’être délicieux, de nous apporter tout ce dont nous avons besoin et de protéger notre santé durablement.

« Il n’y a pas de bon aliment, il y a une bonne alimentation. »

J’entendais encore récemment parler d’un « aliment » miracle qui allait donner des résultats extraordinaires : le combucha. Il s’agit d’une boisson réalisée à partir de thé fermenté et que ses promoteurs gratifient du nom modeste de boisson d’immortalité… Et l’on nous citait les éléments nutritionnels contenus dans cette boisson, tous éléments que l’on trouve dans le thé et dans d’autres aliments végétaux. On nous mentionnait à peine que c’est une boisson (légèrement) alcoolisée, donc une boisson qui a tendance à fragiliser le foie (et la plupart des organes du corps, puisque les métabolites de l’alcool produits par le foie – et en particulier l’acétaldéhyde ou éthanal – agressent tous nos organes)… Si tous les aliments miracles mis en avant ne sont pas aussi caricaturaux, il n’en demeure pas moins vrai qu’aucun aliment particulier ne peut faire à lui seul toute la différence.

Le ministère de la Santé veille sur vous

Comme le disait, voici quelques années, David Servan-Schreiber, la science nutritionnelle est très récente et ses enseignements s’approfondissent tous les jours. Néanmoins, des données solides existent concernant les familles d’alimentation favorables et leurs principales composantes. Le Programme National Nutrition et Santé (PNNS) donne d’ailleurs 9 repères pour y voir plus clair :

  1. les fruits et légumes : au moins 5 par jour,
  2. les produits laitiers : 3 par jour (3 ou 4 pour les enfants ou les adolescents)
  3. les féculents à chaque repas et selon l’appétit
  4. viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour
  5. matières grasses : à limiter
  6. produits sucrés à limiter
  7. sel : à limiter
  8. eau : à volonté pendant et entre les repas
  9. activité physique : au moins l’équivalent de 30 min. de marche rapide par jour pour les adultes (au moins 1 heure pour les enfants et les adolescents)

Un petit tour en Méditerranée et en Crête

Tout ceci se rapproche des principes de base de l’alimentation méditerranéenne et plus spécifiquement du régime crétois, dont il a été démontré, qu’il était un des plus favorables à une meilleure survie des malades du cœur (hôpitaux de Lyon 1994), qu’il améliorait les fonctions cognitives (hôpitaux de Pampelune 2013) et protégeait le cerveau des maladies de dégénérescence (Université de Florence, 2008).

Quelques petites précisions supplémentaires sont à apporter par rapport au PNNS :

  • limitez (voire éliminez) les viandes grasses et rouges (bœuf, porc, mouton) et la charcuterie : elles contiennent beaucoup de graisses saturées néfastes en matière de cholestérol,
  • remplacez-les par du poisson (notamment des poissons gras), des viandes blanches, des protéines végétales,
  • limitez les produits laitiers les plus gras (graisses saturées),
  • utilisez des céréales complètes (ou au son) : elles améliorent le transit intestinal, protège le système digestif et facilitent l’élimination des graisses superflues,
  • utilisez des huiles contenant beaucoup d’oméga 3 en veillant à les utiliser à des températures adéquates : colza, noix, mélanges 4 huiles… (notez bien que l’huile d’olive ne contient pas d’oméga 3).

Avec ce type d’alimentation, vous êtes proches d’avoir tous les apports nécessaires en micronutriments, et notamment en minéraux essentiels, hormis éventuellement le fer (en particulier pour les femmes) et, en hiver, la vitamine D (cela concerne tout le monde en raison de l’insuffisance de soleil).

Bref, devenez un gourmet crétois, un cordon bleu méditerranéen, un gastronome de la mer Egée…

Fumeurs, continuez à manger ce que vous voulez…

Il est bien évident que tous ces conseils sont parfaitement inutiles pour les fumeurs : l’impact du tabac sur la santé est tel, qu’il annihile quasiment tous les bienfaits d’une excellente alimentation…

Sources :

« La santé vient en mangeant », chez Programme National Nutrition-Santé

« Le guide du bien-vieillir », Dr Olivier de Ladoucette, chez Editions Odile Jacob

« Real Age », Dr Michael F. Roizen, chez Thorsons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *