Comment le calcium alimentaire diminue les risques de coliques néphrétiques


Comment le calcium alimentaire diminue les risques de coliques néphrétiques

Résumé :

Une fraction importante de la population a des risques forts de calculs rénaux. Heureusement, le calcium alimentaire permet de diminuer ces risques. Pour cela, mangez du lait, buvez beaucoup d’eau, limitez le sel, les aliments riches en oxalate et les protéines animales, éliminez les sodas…

 

Une douleur épouvantable

Calculs rénaux hLes calculs rénaux peuvent entraîner d’épouvantables coliques néphrétiques, des saignements, des nausées et l’obstruction des uretères… Ils touchent environ 10% de la population et plus particulièrement les hommes (13%) que les femmes (7%). Et le pire, c’est que la moitié des personnes qui ont eu des calculs en auront encore…

Comment faire pour les éviter, comment faire pour que cela ne se reproduise pas ?

 

Du calcium pour protéger ses reins

La bonne nouvelle est que les personnes qui consomment le plus de calcium alimentaire (c’est-à-dire le calcium qui est intégré dans les aliments) sont beaucoup moins touchées par les calculs (50% de risque en moins environ). Ainsi, quand vous vous protégez contre la dégénérescence des os, contre l’ostéoporose, vous protégez vos reins en même temps.

Pourquoi cela ?

Les calculs sont formés pour la plus grande partie d’oxalate de calcium. L’oxalate est une des composantes naturelles de nombreux aliments végétaux comme les épinards, la rhubarbe, les noix, le son… Quand on consomme du calcium en même temps que des oxalates, la cristallisation de l’oxalate de calcium se fait en priorité dans les intestins qui les éliminent directement. En cas d’insuffisance de calcium dans l’alimentation, les oxalates passent dans le sang : ils s’y lient avec le calcium sanguin et sont éliminés par les reins. En cas de conditions défavorables, les oxalates se cristallisent et s’accumulent sous forme de petits cailloux dans les reins, qui n’arrivent plus à les éliminer…

 

Et les suppléments en calcium ?

Des études ont été faites sur de grandes populations : elles ont montré que les personnes prenant des suppléments en calcium étaient un peu plus sujettes aux calculs que celles prenant du calcium alimentaire. Les médecins estiment que c’est en grande partie lié au fait que ces personnes prennent souvent les suppléments en dehors des repas : ainsi, une plus grande proportion d’oxalate peut passer dans le sang…

 

D’où viennent les calculs ?

Comme pour beaucoup de problèmes de santé, il y a une dimension héréditaire dans la formation de calculs : si des membres de votre famille proche sont touchés, vous êtes plus à risque, vous avez plus de risques.

Les personnes qui boivent peu ont également plus de risques : la concentration des oxalates dans les urines est plus forte, l’élimination des urines est moins rapide et la cristallisation se fait plus facilement.

Une consommation élevée de protéines entraînent la formation d’acide urique, qui favorise la formation des calculs.

Une consommation élevée de sel entraîne une rétention d’eau et augmente la concentration des urines.

La consommation de fructose est un élément défavorable : beaucoup d’aliments en contiennent car il a un goût beaucoup plus sucré que le saccharose.

 

Comment les éviter ?

  1. Consommer des quantités importantes de calcium alimentaire (mangez du lait), et si vous prenez des suppléments, prenez-les pendant les repas (du midi et du soir généralement) et prenez des suppléments qui se dissolvent facilement dans le système digestif.
  2. Limitez (sans éliminer) la consommation de protéines animales.
  3. Evitez de multiplier les aliments riches en oxalates (épinards, rhubarbe, noix, son de blé, oseille, betteraves, blettes, thé…), qui apportent, par ailleurs, de multiples bienfaits culinaires et sanitaires.
  4. Limitez la consommation de sel (et en particulier de sel caché dans les plats préparés) et, à cet effet, utilisez des condiments végétaux (poivre, safran, herbes de Provence, piments…).
  5. Evitez les sodas et les aliments sucrés au fructose.
  6. Buvez beaucoup d’eau (1,5 à 2 litres par jour), et pensez à utiliser des eaux minéralisées (en calcium en particulier)…

 

Source :

Lowering the Chance of Getting Another Calcium Kidney Stone : A Review of the Research for Adults

John M. Eisenberg Center for Clinical Decisions and Communications Science.

Baylor College of Medicine, Houston, Texas

U.S. National Library of Medicine, 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *